SUIVRE MON BLOG

samedi 23 mai 2015

Slurp : pas drôle...



14 commentaires:

History Mill a dit…

Euh, ça peut paraître bête, mais ça vaut la peine de le dire: "déclarer la guerre" est une figure de style. La Judée n'étant pas un état indépendant et souverain et ne possédant pas une armée organisée, elle ne risquait pas de démarrer un conflit avec qui que ce soit, encore moins avec un pays situé à plusieurs milliers de kilomètres de Jérusalem. Il s'agit donc bien d'une blague pas drôle.
Quand aux raisons humanitaires qui auraient amenée les nazi à intervenir en Pologne, il ne faut pas prendre la propagnade nazie pour argent comptant. S'il est vrai que la situation des minorités nationales dans des pays étrangers en Europe de l'Est (qu'elles soient allemandes, polonaises, ukrainiennes, hongroises, roumaines ou yougoslaves) était déplorable, il y a tout de même une marge entre aider ses concitoyens à l'étranger et rayer un pays de la carte. Pourquoi bombarder Varsovie si le but était simplement de défendre les communautés allemandes de Poméranie? Pourquoi s'allier avec l'URSS et accepter l'invasion de la moitié est? Pourquoi conserver les gains territoriaux, j'imagine qu'après s'être pris la blitzkrieg sur le coin de la gueule les Polaks avaient compris leur leçon?
C'est dommage de raconter des sornettes alors qu'effectivement la façon dont est racontée habituellement la guerre à l'Est mériterait d'être revisitée en profondeur, pour essayer de comprendre les logiques plutôt que de se jeter mutuellement la pierre.

FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
History Mill a dit…

Les dessins sont plus important que les cours d'histoire. Ils n'ont pas le luxe de se permettre les "oui, mais...", "c'est compliqué", et autres finesses argumentatives. Ils vont droit à la vérité crue: "un tel est un salaud", "un tel a raison". Soit ils tapent dans le mille, soit ils se vautrent, il n'y a pas d'entre-deux, c'est la beauté et la misère du métier d'illustrateur. Et en l'occurence, je pense que vous vous êtes trompé de cible.
La télé ne raconte pas de bêtises. Ils disent ce qu'ils ont besoin de dire. Si ça les arrange de dire que la Deuxième Guerre Mondiale n'était absolument pas de la faute des Français, ils le diront sans broncher. Ils sont en phase avec leurs intérêts. Vous êtes dans une situation différente. Vous êtes indépendant, vous n'avez rien à gagner à dire une chose ou l'autre donc j'attends de vous la vérité. En gros, je n'en voudrais jamais à un menteur de mentir, il est dans son rôle et je m'y attend, mais vous n'en êtes pas un, donc en prenant la parole, vous vous astreignez à dire la vérité.
Je connais cette vidéo dont vous parlez. Elle est bête à pleurer. D'après elle, la déclaration de guerre à l'Allemagne par la Hollande, la Belgique, le Danemark et le Luxembourg, pays neutres envahi sans sommation par les panzers est une preuve de l'innocence de l'Allemagne. C'est du vaste n'importe quoi, qui est si bête et si simple à démonter qu'elle ne sert au fond qu'à renforcer les thèses qu'elle cherche à combattre.
Finalement, on pense ce que l'on veut des sionistes, mais il ne faut pas non plus tout prendre ses désirs pour des réalités. Après la supposée déclaration de guerre de la Judée, on n'a pas vu des bombardiers frappés de l'étoile de David réduirent en cendres les villes allemandes. De même quoique puissant qu'ait pu être le lobby juif à cette époque, la France et l'Angleterre ont tout de même du attendre six ans avant de déclarer la guerre à l'Allemagne. Pas super efficace comme lobby. La remilitarisation de la Rhénanie à elle seule aurait dut être un motif suffisant pour déclencher une guerre parfaitement légale aux yeux du droit international.

.../...

History Mill a dit…

.../....
Si vous êtes vraiment intéressé par les causes de la Seconde Guerre Mondiale, je pense qu'il y a deux dates à retenir: 1916 et 1929.
En 1916, l'Allemagne est étranglée par le blocus franco-anglais. Les puissances centrale littéralement meurent de faim, au Liban et en Anatolie, ce sont des millions de personnes qui crèvent à petits feu. L'Autriche et l'Allemagne sont aussi durement touchées, la ration quotidienne tombe à des niveaux à peine suffisants pour assurer la survie des populations. Le haut commandement allemand voit une solution: conquérir l'Est de l'Europe. Avec leurs plaines fertiles et leurs trésors en matières premières, ces territoires suffiront à assurer le fonctionnement de la machine de guerre allemande et à alimenter la population allemande une fois la guerre finie. Le modèle est simple, ce sont les Etats Unis et leur expansion vers l'Ouest. L'écroulement du front Ouest ne permis pas la réalisation de ces grandes ambitions, mais l'idée était plantée et bien sûr tonton Adolphe allait s'en souvenir.
Après la fin de la guerre, l'Allemagne se trouva emportée par un cycle économique positif. La faiblesse du mark et l'insatiable demande américaine firent pour la première fois le succès international du Made in Germany. Pas besoin dans ces conditions d'attaquer ses voisins, la République de Weimar pouvait se permettre de payer ce qu'elle importait.
Evidemment ce système s'effondra d'un coup en 1929. Soudainement, le marché américain disparut, des milliers de compagnies allemandes se retrouvèrent sans clients et des millions de travailleurs allemands se retrouvèrent au chômage. Sans dollars, l'Allemagne ne pouvait plus importer ni pétrole, ni nourriture, ni matières premières. La fermeture au importations des frontières françaises et anglaises ne firent qu'empirer la situation. C'est alors que la bonne vieille idée de prendre de force ce que l'on ne pouvait plus acheter refit surface.
En prenant le pouvoir, Hitler joua son vatout. Plutôt que d'essayer de relancer la machine par l'exportation, il allait doper la demande intérieure. Mais pour ça il fallait au gouvernement de l'argent... beaucoup et vite. Evidemment, les prêteurs internationaux ne se bousculaient pas pour avancer de l'argent à ce régime qui venait de déclarer la banqueroute, donc la seule option qui lui restait était de taper dans les généreuses réserves accumulées par Weimar. A partir de 1933, la Reichbank fut donc saignée à blanc. Pour acheter le fer suédois, le blé russe, les roulements à bille Skoda et le beurre hollandais, il faut payer en or. Trois ans plus tard, les caisses sont vides. Heureusement l'Anschluss permet de mettre la mains sur l'or autrichien et de tenir un an de plus, puis la prise de la Tchécoslovaquie permet de survivre encore un peu plus.
Evidemment, cet investissement massif n'avait pas pour but de construire une économie de la consommation ou tournée vers l'export. Tout cet argent allait vers la construction d'un outil militaire pour s'emparer de ces pays de l'Est si nécessaire au scénario à l'américaine de Hitler. Tous les problèmes s'en trouveraient résolus, le pétrole de Roumanie, les mines des Carpathes, les industries de Bohème, les mines de Pologne tout cela rentrerai dans le giron allemand, plus besoin d'importer autre chose que des bananes.

.../...

History Mill a dit…

.../...

A mon sens, donc, pas besoin de dire que les Juifs ont causé la guerre ni même que la folie d'un homme est à l'origine du plus grand conflit de l'histoire de l'humanité. C'était un plan partagé par beaucoup, rationnel jusqu'à un certain point, qui s'inspirait d'exemples historiques pour répondre à des problèmes réels. A terme, ces plans n'étaient sans doute pas viables, mais avant que le système ne se délite totalement, il aurait sans doute fallut attendre des décennies.
La raison pour laquelle cette explication me convient mieux est parce qu'elle ne fait pas de l'Allemagne un cas particulier. Les Empire anglais et français, les USA, et l'empire russe future URSS avaient tous été construits sur des bases plus ou moins semblables. Aujourd'hui encore l'option politique (préférence nationale, relance publique, etc.) est souvent préférée au modèle de développement par l'exportation.
Autre avantage de ce de ce type d’explication, il permet d’expliquer les massacres commis par les Allemands non pas comme le résultats d’esprit dérangés, barbares, et irrationnels, mais comme l’aboutissement d’une réflexion qui, pour ne pas être particulièrement humaniste, a tout de même sa logique interne. C’est pour ça, qu’à mon sens, il faut réviser l’histoire de la seconde guerre mondiale. Pas pour dire que tel massacre n’a pas existé ou pour mettre le blâme sur les nationalistes ukrainiens ou le gouvernement polonais ou n’importe qui d’autre, mais pour dire clairement qu’il n’y avait rien de particulièrement allemand dans cette guerre.
Evidemment, tourner ça en un comic strip de trois cases c'est pas facile. Mais à mon avis, ça vaut le coup, beaucoup plus en tout cas que les tarés de la vidéo qui essayent de démontrer que le monde entier s'est tourné sans cause contre tonton Adolphe qui était un si gentil garçon. Ce n'est pas parce que il y a trois idiots qui continue à nous les briser avec leur "Shoah must go on" qu'il faut se mettre à leur niveau. Si tu veux montrer à Arno Klarfeld qu'il est un crétin, ce n'est pas en étant aussi bête que lui que tu y arrivera, c'est en changeant de registre, en utilisant la logique et les faits et en laissant de côté les bêtises du genre la déclaration de guerre du Luxembourg à l'Allemagne est la preuve de l'innocence de l'Allemangne.

Désolé d'avoir été long, mais bon résumer 30 ans d'histoire en 10 paragraphes, c'est pas simple.

PS: petit cadeau, trouveras-tu les arrière-grands parents de Slurp dans cette caricature anglaise de la fin du XVIIIème? http://www.brh.org.uk/site/wp-content/uploads/2014/03/french-revolution-fig2.jpg

FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
History Mill a dit…

Merci de ta réponse.

Oui effectivement, c'est probablement mieux de ne pas discuter avec Arno.

Pour ce qui est de l'article, c'est un peu comme si La Provence titrai que le maire de Béziers déclarait la guerre à la Somalie sur le sujet de l'immigration clandestine. Tu ne t'attendrais pas à voir des chars aux couleurs bleue et rouge se diriger vers Mogadiscio. Tu comprendrais que c'est une figure de style soulignant la mauvaise humeur d'un groupe de personnes.
Même chose pour Judea (qui veut sans doute désigner la population juive de la Palestine britannique). C'est un groupe de personnes sans pouvoirs officiels, sans armée, sans réelle possibilité d'action. Ce n'est donc qu'une figure de style utilisée par le journaliste. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un faux, mais en le prenant au pied de la lettre on fait une mésinterprétation grossière.

Ceci dit il y a l'alternative que vous soulevez: peut-être ce geste un peu ridicule des juifs de Palestine britannique reflète un sentiment partagé avec certains de leurs correigionnaires qui, eux, auraient les moyens d'agir... Peut-être. Mais outre le fait qu'aucun élément concret ne vient supporter cet argument, je pense que les causes de la Seconde Guerre Mondiale sont à chercher dans les deux dates dont je parlais hier 1915 et 1929.

Vous pouvez pensez qu'aujourd'hui une clique tient le destin du monde. Mais vérité d'aujourd'hui n'est pas vérité d'hier.

FAUCONPELERIN a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
azim a dit…

Désolé, mais j'ai un problème de compte : (je vous expliquerais peut être un jour. Sachez que j'ai 2 comptes FACEBOOK qui ont été supprimés)

Je pense quand même que -non pas le lobbie juif mais le lobbie sioniste est très très bien installé et utilisé. Tout le monde ne peut pas être présent en "Une" ou profiter d'une tribune, surtout si on considère que soit disant il ne représente rien.

Les dates que tu cites sont très probablement des moments charnières. Je n'en doute pas... Mais ces dates ne sont pas le fruit du hasard.

Les chiffres de 6 millions de morts en Europe qui étaient diffusés par la propagande sioniste en Europe l'étaient depuis la fin du 19ème.

Qui permettait cette propagande, cette mise à la UNE si ce 'lobbie' n'était pas aussi puissant que ce que je prétends ? (des coupures de journaux l'attestent, il suffit de voir qui tenait les journaux à l'époque et qui tient la presse aujourd'hui)

Une clique tient le destin du monde entre ces mains (ou en tout cas il l'espère), j'en suis certain (leurs intérêts divergent parfois, leurs origines aussi...). Cette clique a utilisé le christianisme (devenu protestant ou évangéliste). Elle utilise encore actuellement l'identité juive (finalement devenue sioniste après avoir massacré bon nombre d'entre eux) pour culpabiliser et réduire au silence. Et elle prépare maintenant sa colonisation en infiltrant les musulmans pour utiliser la peur et la barbarie qu'elle pratique allègrement sur les gens "du livre".

Ces "infiltrés" ont un Dieu à eux et il s'appelle le diable. Ils leur faut gagner la bataille contre Dieu et ses prophètes ! Signe de la fin des temps ? Je n'y crois pas... J'ai bon espoir et j'ai foi.

Bon, j'ai bien conscience que pour un historien ou un cartésien cette interprétation peut paraître farfelue mais elle vaut bien des livres d'Histoire diffusés dans les écoles depuis 30 ans et qui s'avèrent être de sacrés mensonges et des manipulations dangereuses pour nos petites têtes blondes ;)

Bien à vous !

https://www.youtube.com/watch?v=iCIo1U6BTIM&hspart=iry&hsimp=yhs-fullyhosted_003

History Mill a dit…

Faire la une des journaux c'est à la portée de n'importe qui. Le moindre chaton égaré a droit aux gros titres. Ce n'est pas vraiment un argument valable (d'autant moins qu'il y avait une pelleté de journaux antisémites avant 1939).

Même chose pour l'argument "on parlait de 6 millions de morts depuis des années, c'est donc que le truc était préparé depuis longtemps, c'est une machination!!!". Le hic dans le raisonnement est le suivant: il y avait environ 6 millions de Juifs en Europe de l'Est au début du XXe siècle. Parler de 6 millions de victimes, c'est comme de dire "tuer tout le monde".

En gros c'est comme si il y avait un holocauste en France et que quelqu'un disait que c'était une machination parce que dans des journaux on pouvait trouver des références à 65 millions de victimes...

Finalement, j'ai un gros problème avec 95% des théories du complot, c'est qu'elles ne font pas le minimum syndical qui consiste en prouver que le complot est faisable! Personnellement, je pense que le monde est trop compliqué, trop de forces contraires et souvent non-linéaires s'opposent pour que qui que ce soit puisse s'amuser à jouer au marionnettiste.

Les ricains essayent de temps à autre et ça leur pète régulièrement entre les doigts. Comment le complot sioniste fait-il pour être aussi efficace, depuis si longtemps?

Quant à l'existence du diable... il n'y a qu'un dieu, qu'une justice, supposer que le contraire d'un puisse être un frise le blasphème. Tu te crois à Vatican II?

azim a dit…

"Faire la une des journaux c'est à la portée de n'importe qui"

J'arrête là ;) Bonne vie !